Partager cette page :
Fermer
Dans la presse

 

Les Echos d'experts

Partage de la connaissance : Technologies WEB 2.0 Imprimer
Écrit par Benoit Castel   

Bien que le sujet du WEB 2.0 dépasse largement le cadre du Web Collaboratif, il semble intéressant de revenir sur les concepts du WEB2.0 et les apports des différents outils WEB sur le travail collaboratif ...

Introduction Web2.O

 

Le terme WEB2.0 a été introduit en premier lieu par Tim O'Reilly* -lors d'une conférence sur le WEB- dans un effort pour caractériser l'évolution du WEB et pour mettre l'accent sur un certain nombre de concepts qu'on retrouve dans les grandes 'success stories' du WEB telles Ebay, Google ...


Après une première époque où le WEB a été constitué pour l'essentiel de sites émanant de sociétés classiques et utilisant Internet comme moyen complémentaire et peu coûteux de trouver de nouveaux clients (via un site marchand ou un simple site publicitaire) ; nous avons vu l'émergence de sociétés n'ayant souvent aucune existence en dehors du WEB et appliquant de nouveaux principes :

- Participation de tous encouragée (Wikipedia)
- Gratuité de l'utilisation (Google, Wikipedia ...) ou faible coût (Ebay : seul le vendeur paye)
- Succès assuré par le nombre d'utilisateurs et de visites (Tous)
- Données fournies par les utilisateurs (directement : Wikipedia, Ebay) ou le WEB lui-même (calcul du ranking des pages dans Google)
- Pas de versioning de logiciel, d'installation, de licence ... L'utilisateur a simplement accès a un service en perpétuel amélioration (décidée en fonction du retour utilisateurs). Service fourni grâce à des logiciels basés sur des développements OpenSource sauf algorithme essentiel (moteur de ranking Google par exemple)

Le business model sous-jacent se caractérise par un investissement de départ faible (par rapport à l'industrie traditionnelle du Soft !), la gratuité de l'utilisation, une grande évolutivité et adaptabilité -d'où l'utilisation de logiciels OpenSource- et une valorisation calculée principalement avec le nombre d'utilisateurs, visiteurs ou clics enregistrés.

Bien entendu dans la réalité d'internet, la frontière entre le WEB1.0 et 2.0 n'est pas toujours aussi nette et dans le panorama du WEB nous allons trouvé des sites à succès tels Amazon qui semblent correspondre plutôt au WEB 1.0. Il faut malgré tout remarquer qu'Amazon intègre également un certain nombre de fonctionnalités '2.0' telles que l'intéractivité avec les utilisateurs (dépôt d'avis, base de données des goûts des clients ...).



* Tim O'Reilly est le président de la société d'édition de livres informatiques O'Reilly. Il est particulièrement impliqué dans l'organisation d'évènements ayant trait au WEB et aux logiciels OpenSource. www.oreilly.com

Quelques citations extraites des articles de Tim O'Reilly :

'the value of the software is proportional to the scale and dynamism of the data it helps to manage'

'the service automatically gets better the more people use it'

'Users add value'

Ci-dessous, nous présentons quelques outils d'échanges qui contribue à la réussite du Web 2.0.

Wiki

Un wiki est un espace de connaissances collaboratif où le contenu est écrit et modifiable par tous les utilisateurs -que l'accès soit public ou restreint-.

L'organisation des articles est en général thématique. L'écriture des articles permet d'intégrer dans le texte des liens vers d'autres articles (hyperlinks) facilitant la navigation dans la base de connaissances.

L'accès aux articles se fait en déroulant le fil d'un thème, en utilisant le moteur de recherche intégré ou via un lien depuis un autre article.

Impossible de parler de Wiki sans évoquer Wikipedia la célèbre encyclopédie collaborative, ainsi pour éviter de paraphraser Wikipedia nous vous renvoyons vers l'article sur les Wiki.
Présentation Forum

Blog


Un Blog est un journal public ou non, souvent utilisé pour exprimer au jour le jour ces états d'âme, aventures ... Ce mode d'expression a représenté au départ une petite révolution car il permettait de mettre du contenu à disposition sur le WEB rapidement et facilement.

La technique s'est affinée au fil du temps et la plupart des blogs intègrent désormais des liens, photos, vidéos ...

L'interactivité avec le lecteur est réduite et se limite au dépôt de commentaires.

 

Podcast


La technique du podcast n'est pas à proprement parler une technique WEB (pas d'utilisation de navigateur WEB). En effet le podcast nécessite un logiciel spécifique tel Itunes à installer en tant que client lourd.

Le podcast permet la diffusion de contenu essentiellement audio (musique, émissions de radio) sur la base d'un abonnement à un flux. Chaque nouvelle mise-à-dispostion entraîne automatiquement le téléchargement de l'émission concernée. Des terminaux mobiles (par exemple Ipods) permettent ensuite d'embarquer les programmes sous un format réduit.

Le podcast offre ainsi la possibilité d'écouter en différé ses programmes préférés et de les emmener nimporte où.

 

Peer-to-peer


De même que le Podcast et pour les mêmes raisons, les réseaux Peer-to-peer ne font pas partis des techniques WEB.

Le but des réseaux Peer-to-peer est l'échange de fichiers contenant aussi bien de la musique que des films ou nimporte quel type de documents.

Le Peer-to-peer fait appel à des techniques et protocoles variés. La caractéristique commune étant que chaque utilisateur est à la fois client et serveur : dès qu'un fichier ou une partie de fichier a été reçu le client le réémet vers d'autres utilisateurs en attente du même fichier. L'ensemble des utilisateurs constitue ainsi un réseau collaboratif complètement décentralisé.

Ce côté entièrement décentralisé a favorisé l'échange de contenu illégal : musique ou films couverts par le copyright ou les droits d'auteurs (ou bien est-ce l'inverse ?). Toutefois le Peer-to-peer est également utilisé pour des contenus légaux et notamment l'échange de logiciels OpenSource.

En 2007, Bittorrent et Emule/Edonkey semblent être les réseaux les plus populaires.

 

WebGroups


Nous appelons WebGroups des groupes d'utilisateurs tels les yahoo's groups.

Il s'agit de groupes thématiques avec à leur disposition un forum, un espace de partage de fichiers et quelques fonctionnalités complémentaires comme par exemple des alertes mail sur certains fils.

L'accès est public mais avec un enregistrement préalable afin de limiter les problèmes de type Spam...